L’histoire de CHIPIE débute le 16 décembre 1967, dans le sud de la France, à l’abri des remparts de la fameuse Cité de Carcassonne.
Jean-Michel Signoles, à 17 ans, crée la marque Chipie.

    Au départ il détourne des fripes en provenance des États-Unis, avant d’ouvrir 4 ans plus tard son premier atelier de fabrication.

      Dès les années 70, la société Chipie s’affirme dans l’univers du jean et se place parmi les plus grands au niveau national.

      Autour du denim, c’est également la créativité et l’élaboration des étiquettes qui distingueront Chipie dans le jean.

      La marque donne en effet à l’étiquette une importance autre que celle d’une simple identification. Elle est travaillée et pensée en accord avec le style du vêtement.

      Elle devient ainsi le support d’une idée ou d’un thème. Chaque vêtement a sa propre griffe. D’où l’impact formidable des modèles patchés Chipie sur l’endroit.

      L’étiquette ne se cache plus, elle se montre et devient un signe de reconnaissance.

      C’est en 1979, alors que la marque adulte (homme et femme) est déjà bien implantée en France, que la licence CHIPIE Junior est lancée.

      C’est au début de années 80 que la marque commence à se développer à l’export.

      Tout d’abord avec la Belgique et l’Italie puis s’impose rapidement sur le plan international avec des boutiques à Londres, Amsterdam, Tokyo.

      C’est durant cette année que la marque lance sa collection de papeterie.

      CHIPIE développe une nouvelle licence,

      pour que chacun trouve chaussure à son pied !

      S’en suivent d’autres licences :

      bagagerie, horlogerie, optique, stylos et maroquinerie.

      CHIPIE intègre Kidiliz Group et met rapidement l’accent sur l’activité enfant, avec le développement de lignes Baby, Kid et Junior.

      Aujourd’hui CHIPIE reste la meilleure amie des jeunes filles,
      toujours accompagnée de son fidèle Scottish.